Les Romans de L'écrivain Paimpolais Guy RICHART

 

 

Guy RICHART,  L'auteur

 

 

Bonjour à tous mes lecteurs et à toutes mes lectrices de la toile,

En 2018, le nouveau Président Emmanuel Macron est bien dans la continuïté du néo-libéralisme triomphant mené tambour battant depuis près de 22 ans. La fin annoncée de la puissance intellectuelle, politique et économique française va s'accélérer notoirement dans beaucoup de domaines et la déliquesecence de notre pays dans le bourbier financier de l'Union Européenne n'en sera que plus douloureuse. Comme le disent si bien les responsables du Medef : " il va falloir habituer les Français à vivre avec de petites retraites en les faisant vivre avec de petits salaires ! "
Maintenant, Le gens qui comme moi sont au bout de leurs convictions et ne croient plus en rien, surtout dans aucun politique qui, à mes yeux, sont tous devenus une nouvelle race de bandit, il ne reste plus qu'un espoir ... L'intervention massive de la planète à travers la multiplication des catastrophes naturelles dans les pays riches, ce qui nous mettrait dans l'obligation de revoir notre société, notre démographie et notre économie de fond en comble.
Car malgré tous les avertissements et les menaces qui pèsent sur nous, rien ne se fait. Des accords trompeurs que personne n'est pressé d'appliquer sur le climat sont annoncés à grand renfort de trompettes médiatiques. La transition écologique se dessine péniblement dans le ministère de l'environnement sous le titre infectieux de capitalisme vert. Mais pendant ce temps, les tempêtes augmentent en puissance et en vigueur, les froids glaciaux et les canicules se cotoient sur les mêmes lattitudes du Monde et des décérébrés à la tête de grandes puissances continuent de clamer que le climat n'est pas altéré.
Bien sûr, le climat est altéré. Le courant circumpolaire du sud ne tourne plus du tout rond et au nord, les Icebergs en fondant ensevelissent les courants chauds sous une masse d'eau frigorifiante et quasiment désalée.
La Terre meurt sous les pesticides et les charrues qui la blessent trop profondément, les océans se vident de leurs ressources halieutiques sauvages, l'atmosphère surchargée de carbone est en train de s'empoisonner. En trois mots, nous sommes finis ...

Guy RICHART, le 16 janvier 2018.

.

Le logo du site

 

  

Retour à l'accueil
Retour à la page précédente

Le site est hébergé par:
http://www.ovh.com/fr/index.xml

Avertissement à lire !

Deux Chronques à lire :

Les Chroniques 2000-2007
Carnet de Voyage

17/11/2017